single project

Pétition : STOP à la fraude sociale !

32421 signataires. Objectif : 35 000



CAF, Sécu, caisses de retraite… les fraudeurs pillent l’argent des honnêtes Français. Votre argent !

Madame, Monsieur,

Jusqu’à quand accepterez-vous de vous faire voler votre argent ?

• La CAF est un tonneau percé qui abreuve des fraudeurs avides.

• Le trou de la Sécu ? Un puits sans fond, où vous devez jeter vos impôts pour rembourser encore et encore les consultations de malades imaginaires…

• L’argent des retraites remplit les poches de « vieux » fantômes au Maghreb, qui n’ont jamais cotisé…

Vos impôts sont ainsi volés par des escrocs qui profitent de la négligence des organismes d’aide et de sécurité sociale. 

La Cour des comptes dénonce le laxisme des organismes de prestations sociales.

C’est aussi ce que révèle le « crash test » proposé à la Commission d’enquête de l’Assemblée nationale par Charles Prats, magistrat spécialiste de la lutte contre les fraudes.

Il raconte dans son livre Cartel des Fraudes, paru chez Ring, comment la Commission d’enquête a testé la Sécu. 

Grâce aux services de police, elle a récupéré un échantillon de faux papiers pour voir s’il y avait des inscrits à la Sécu parmi eux…

Résultat ?

Sur 200 fausses identités, une centaine étaient inscrites à la Sécu ! Une sur deux !

Pire : une trentaine percevaient ENCORE des prestations…

74 % étaient d’origine maghrébine.

La CAF, la Sécu, les assurances retraites et autres mamelles de l’État sont incapables de détecter efficacement les fraudeurs. 

Face à la Cour des comptes, l’ancien président de la CAF l’a même reconnu ouvertement : la CAF ne cherche pas à attraper tous les fraudeurs !

Et la Cour des comptes a pointé du doigt l’absence totale de stratégie globale et déterminée en matière de lutte contre la fraude.

C’est pour cela qu’une foule de scandales éclatent régulièrement :

• En France, un retraité sur deux serait « né à l’étranger », selon un récent rapport de la Cour des comptes. Les fraudeurs s’ajoutent à l’immigration massive pour profiter des cotisations des Français.

• Fraude à la résidence (CAF) : 47,4 % des retraités « nés à l’étranger » censés être dans le Var n’y habitaient pas, de 2013 à 2016. Mais l’argent, lui, est bien parti.

• Deux couples roms se gavent de 1,7 million d’euros, grâce à 1200 faux dossiers de déclaration de maternité, en avril 2019.

Et la liste continue à donner le tournis :

• La Sécu a régalé un infirmier des Bouches-du-Rhône en l’abreuvant de 1 066 516 euros qu’il n’aurait jamais dû toucher, selon un rapport de la Cour des comptes.

• Le djihadiste à la nationalité belge Zakaria Asbai, un des fondateurs de l’État islamique, traverse la frontière à l’occasion des attentats de 2015… pour s’inscrire à la Sécurité sociale française sous une fausse identité.

• La CAF de Seine-Maritime a offert aveuglément près de 120 000 euros d’allocations, suite à de fausses déclarations d’une seule famille venue de Serbie.

• En 2019, 3 « vieux » sur 4 ayant perçu des prestations du minimum vieillesse… n’existaient pas. Ces fantômes ont bien profité, sans jamais avoir cotisé.

Et avec tout cela, on ne touche encore que la surface : Charles Prats estime la fraude sociale en France à 50 milliards par an !

La réalité, c’est que les organismes de protection sociale distribuent les allocations aveuglément et sont incapables de contrôler.

Selon la Sécu, il n’y aurait « que » 0,7 % de fraudes.

Mais un commissaire divisionnaire, spécialiste des faux documents, annonce sous serment qu’il y en a bien davantage. 

Face à la Commission d’enquête de l’Assemblée nationale, il estime que 33 % des dossiers d’inscription à la Sécu n’auraient pas dû être acceptés. 

1 sur 3 !

Mettez fin à ce scandale en signant la pétition : exigez qu’une réelle détection des fraudes soit mise sur pied de toute urgence.

Cet argent doit servir aux Français dans le besoin, à ceux qui vous soignent, à ceux qui vous protègent !

Il doit être sur le compte des Français honnêtes, plutôt que dans les poches de ces escrocs !

Signez la pétition pour demander aux députés :

• que les fraudes sociales soient sévèrement punies ;

• que les fraudeurs soient obligés de rembourser la fraude, et pas simplement condamnés à des amendes ridicules ;

• que l’État traque particulièrement les fraudeurs de l’étranger qui pillent la France et les Français.

Il est URGENT de vous mobiliser.
Ne laissez pas les fraudeurs se moquer de vous en se gavant de votre argent.

Signez et partagez cette pétition avec un maximum de gens autour de vous !

Un grand merci pour votre action.

L’équipe Damoclès

Destinataires :

Les députés


  • Partagez
  • Signataires : 32421

Signer la pétition